Visa on arrival

Visa on arrival

20 avril 2018 0 Par Guillaume

14/04/2018

Nous atterrissons à l’aéroport international IKA. Les passagers sont pressés de quitter l’avion. Les femmes ont déjà leurs foulards pour couvrir leurs cheveux. Un peu plus loin une affiche rappelle que le hijab est obligatoire, c’est la loi.

Au bout du couloir, une grande pièce basse de plafond. Sur la droite un homme vérifie les documents apportées par les touristes. Il vérifie nos assurances puis nos evisa et nous dirige vers un guichet indiqué Bank. Nous payons 75×2 et récupérons un reçu. L’homme prend un feuillet du reçu, nos passeports et nos evisa puis nous demande d’aller nous assoir. Il passe tout les documents une personne dans un guichet.

20 minutes plus tard, un autre homme peine à prononcer nos prénoms, nous récupérons les passeports et allons vers la douane. Le douanier prend les passeports, tapote sur son clavier puis nous fais signe que c’est bon.

Moins d’une heure après l’atterrissage, nous sommes dehors avec nos sacs à dos. Nous sommes très large pour notre vol domestique vers Qeshm de 10h35. La conduite à Téhéran ressemble à une course destruction Derby de Peugeot 205.

Photo thr

Arrivée à l’aéroport de THR à 8h30, mon estimation optimiste tablait sur 10h… Il n’est toujours pas possible d’acheter une carte sim, c’est une nouvelle règle tout comme le taux de change fixe pour les dollars. Nous échangeons les vouchers achetés par l’agence locale de voyage NoorMehr contre nos tickets au comptoir à bagage. Au dessus, un écran nous indique qu’il fait 30 degré et 90% d’humidité à destination.

Nous partons pour l’île de Qeshm dans le golf persique.

PS : l’application WordPress ne fonctionne pas en Iran. Du coup, pas de photos tout de suite.