Le temps s’arrête à Qeshm

Le temps s’arrête à Qeshm

20 avril 2018 0 Par Guillaume

14/04/2018

L’avion atteri sans difficulté à l’aéroport GSM de Qeshm à 12h30. Un policier nous assigne un taxi. Nous avons décidé de passer 2 jours et 2 nuits chez Haftrangoo guesthouse. Contactez via WhatsApp, c’est ceux qui nous ont le mieux répondu.

Le paysage est désertique. Nous croisons nos premiers chameaux.

La maison se situe à quelques kilomètres de Tabl. C’est isolé et il n’y a pas de commerces. Le taxi coûte 35 000 tomans, 7 euros. Un vieil homme nous guide dans la Guesthouse.

1h plus tard la chambre n’est toujours pas disponible. Nous discutons dans le patio avec d’autres voyageurs. Un polonais nous prévient que la notion de temps n’existe pas ici. La chaleur est écrasante et entre 14h et 16h, personne ne bouge.

Après plusieurs demandes et une longue attente, nous rencontrons Saleh. Avec 2 touristes iraniens, nous partons pour le canyon de Chahkooh dans sa voiture vers 17h.

Sur la route, nous devinons la mangrove Hara sur la droite avant de longer la mer. Sur la gauche, nous voyons des falaises en escalier et des mesas. Entre les 2, une zone cuit sous le soleil de fin de journée. Après une marche de quelques centaines de mètre, la vallée devient plus étroite. Un joueur de Oud ajoute une touche sonore à ce lieux qui nous rappelle Antelope Canyon. Il vaut mieux avoir de bonnes chaussures si vous voulez progresser dans le canyon.

Le soleil a disparu quand nous repartons. Nous sympathisons avec Saleh et à la vue de l’inertie de l’auberge pour organiser des sorties, nous lui demandons s’il peut nous guider le lendemain.

La douche est salvatrice et Maryne s’endort sur les petits matelas à même le sol de notre chambre vide. Le repas est prévu à 21h mais rien ne bouge en cuisine. Je finis par apprendre que rien n’est prévu pour ce soir mais il est possible d’aller manger un « good kebab ». Je chasse Mouhamar pour manger et Saleh finit par nous emmener à Tabl, village voisin, pour manger le « good kebab ». Il est composé de viande de mouton cuite en brochette au barbecue avec des crêpes, du citron et des végétaux dont des aromates (menthe, basilique).

1 min après notre retour, nous écrasons sérieusement le matelas jusqu’au lendemain.