Du folklore à la cordillère royale

12 septembre 2017 0 Par Guillaume

J5 : 8/9/2017

La fanfare redémarre à 6h30 ponctuée par quelques explosions. J’hésite à aller crever les 6 tambours. Les danses démarrent, il y a de la bière et de la coca à mâcher. De quoi tenir les pieds dans la neige le temps que le soleil réchauffe le village.

Nous partons avec David et Edwin pour une randonnée sur les hauteurs. David nous raconte l’histoire de Tupac Amaru 2 tandis que nous decouvrons plusieurs points d’intérêt (peinture rupestre, église en ruine).

Nous atteignons le sommet et profitons d’une vue superbe de chaque côté, lac titicaca et cordillère royale.

Nous quittons David et les 3 fanfares de Peñas. C’est le début du trek. Nous partons pour le refuge Ajwani accessible en 4×4. La piste est très belle serpentant entre des collines jaunes pour monter progressivement à 4600m. Nous croisons de nombreux lamas et alpagas ainsi que quelques oiseaux. En face de nous, les très hauts sommets en imposent.

Le refuge se trouve au bord d’un lac. A cette altitude, il peut faire bon mais en vrai, ça caille et surtout avec le vent. Les toilettes à l’extérieur ont un bon système de ventilation. Après la nuit précédente, tout le monde est satisfait par une petite sieste.

Vers 17h, nous décidons de monter un peu plus haut. Petit pas par petit pas, nous continuons l’acclimatation pour atteindre 4800m. L’altitude du Mont Blanc. Le panorama est top.

Les muletiers sont arrivés pour le transport de l’équipement. On en profite pour tester le caisson hyperbar. C’est un équipement indispensable en cas de mal aigu des montagnes.

Personne ne fera de résistance ce soir.