De Tiwanaku à Copacabana

6 septembre 2017 0 Par Guillaume

Le plateau de l’altiplano s’ouvre à nous. C’est horizontal. La végétation est rase. Les maisons sont basses. La terre est sèche. Il fait frais sous le soleil. Pour arriver là, il nous a fallu quitter La Paz et son immense interminable banlieue El Alto. En raison d’une grève, nous sommes partis par des pistes jusqu’à rejoindre la route pour Tiwanaku. La circulation se passe plutôt bien et nous apprécions les plaines avec quelques vaches et rares lamas toujours entourées au loin par les sommets enneigés de la cordillère royale. Tiwanaku est le nom d’une civilisation ayant vécu sur le plateau entre -1500 et 1200. Les causes du déclin ne sont pas claires. Le site archéologique permet de voir les ruines /vestiges de monuments de culte. Ça ne me semble pas très accessible sans guide. Notamment pour comprendre la disposition des monuments. Cette civilisation était avancée en ce qui concerne l’astronomie, la médecine et l’architecture. Depuis Tiwanaku, nous sommes répartis pour Copacabana. Avant le checkpoint sur la route du retour vers La Paz, nous avons pris une agréable piste. Elle rejoint une voie rapide et nous a permis d’éviter des blocages de manifestations. La route se rapproche doucement du lac Titicaca. Il souligne l’horizon au début puis nous le surplombons. Le bleu est profond. Les collines avec la végétation pourraient avoir un côté méditerranéen. Le contraste est top ! Le match de foot Bolivie Chili pour les qualifications au mondial 2018 démarre. Nous suivons le match avec le commentateur bolivien jusqu’à ce que la fréquence change en s’approchant du Pérou. Pour atteindre la presque ile ou se trouve Copacabana, il faut prendre un bac. Ici Il ne s’agit pas vraiment d’un bateau blanc, départ à heure fixe qui charge 10 voitures et 80 passagers. Disons un radeau construit avec 40 planches de bois sur lequel on peut mettre 2 voitures et quelques passagers. La manœuvre se fait à la pigouille par un ado, le prix est de 40 bolivianos soit 5 euros (voiture + 6 personnes), la durée est de 20min. La route sur la presque ile est encore plus scénique. Les miradors se succèdent coté Pérou et côté Bolivie avec des montagnes, des îles jaunes pailles et ce lac qui semble une mer tant on ne voit pas le bout. On découvre Copacabana d’en haut. La ville fait face au coucher de soleil. Nous partons direct sur le calvaire (2 mini collines) afin d’admirer la vue. https://youtu.be/GhFVIeo-lJY En bas, la fanfare résonne. L’équipe bolivienne emporte le match 1-0 sur penalti. Viva Bolivia 🇧🇴!