Ranakur, dentelle de marbre et la forteresse de Khumbalgar

Ranakur, dentelle de marbre et la forteresse de Khumbalgar

4 avril 2019 0 Par Guillaume

J3 : Depuis Udaipur

30/03/2019

Nous avons trouvé un conducteur depuis notre guesthouse pour nous rendre sur 2 sites éloignés d’Udaipur. Il s’agit de la forteresse de Khumbalgarh et du temple jain de Ranakpur. Les 2 sites se trouvent à 2h30 de route d’Udaipur. Ils sont distant d’1h de route. Comme il fait chaud, nous avons négocié pour partir vers 8h au lieu de 9h30 initialement proposé. Le prix est 2400r.

Notre conducteur, Suresh, nous emmène au travers d’une campagne agréable. C’est le Gangaur festival qui suit Holi autour du 20 mars. Les femmes se retrouvent et vont jusqu’aux temples avec de beaux saris colorés. Elles prient ensemble pour que les celibataires trouvent un bon mari et pour que les maris soient prospères et en bonne santé.

Suresh n’est pas bavard et nous laisse contempler le paysage sec mais pas sans intérêt. Les routes alternent entre bitume récent et piste defoncée.

Comme prévu, bus et camions peuvent doubler n’importe quand. Les autres doivent s’adapter.

L’arrivée à la forteresse de Khumbalgarh est impressionnante. En haut d’une colline, le fort, les remparts et les tours obèses apparaissent.

Le prix est élevé mais nous y sommes. Nous partons en haut de la forteresse. Sa murailles est la deuxième plus grande après celle de Chine. Un petit marathon (36km) d’escaliers !

Au sommet, je profite de l’absence de visiteur pour lancer le drone. Immédiatement des sifflets retentissent et j’entends des gens courir. 3 hommes de la sécurité assez mécontents déboulent essoufflés tandis que j’ai déjà tout ranger. Apres quelques minutes d’absence de communication Hindi vs Anglais, je les suis voir le chef. Je lui explique l’absence d’indication et m’excuse en toute bonne fois. Nous repartons.

Le fort mérite le retour.

En descendant une cérémonie d’élection est en cours. Nous esquivons les selfies pour explorer les petits temples. Une famille tranquillement installée nous accueillent au Parthenon. Nous sommes bénis avec une tâche sur le front.

Nous continuons sur les remparts. En revenant, la cérémonie bat son plein. Le mélange de couleurs des saris et les turbans nous ravi.

La route pour Ranakpur est une vraie route de montagne. Notre conducteur aime descendre en roue libre. Il s’arrête de temps en temps pour nous laisser faire quelques photos de cette vallée abrupte que nous imaginons verte et fleurie des les premiers jours de à la mousson. Les coups de klaxon se succèdent jusqu’à notre arrivée.

Attentions aux consignes pour entrer dans ce fabuleux temple jain (couvrir la peau, pas d’eau, pas de nourriture…). Le temple est intégralement construit de marbre blanc sculpté. Nous profitons de sa fraîcheur et sa beauté avec l’audio guide gratuit et très bien fait.

Ce temple à été restauré après avoir été laissé à l’abandon pendant des années après une invasion. C’est un des plus beaux temples que nous aillons vu avec le bayon (Cambodge) et quelques autres.

En sortant, un son midi s’échappe d’un arbre. Un couple d’oiseaux émet ce chant digne d’une sonnerie de téléphone. Il s’agit de Temia vagabonde.

D’autres oiseux sont dans ce jardin. L’endroit est très agréable.

Notre chauffeur nous apprend qu’il est possible de faire un Jungle Safari au depart de Raknapur (3h, le matin ou en fin de journée) pour tenter de voir le léopard.

Nous rentrons dans le traffic assourdissant d’Udaipur. Il est 17h30. Nous savourons une boisson fraîche et nous décidons d’aller voir le très fameux spectacle de danse rajpoot de 18h à 20h.

C’était WTF !

Nous continuons à prendre confiance avec un bijiani dans un restaurant donnant sur le lac. Un peu de confort avant le réveil à 5h du lendemain pour nous rendre à Chittorgarh.