Kaldidalur, en route pour le Sud

Kaldidalur, en route pour le Sud

13 juin 2016 0 Par Guillaume

J3 : Kaldidalur, en route pour le Sud

Il fait déjà/toujours jour.

Je ne suis pas sûr que la nuit noire soit apparue cette nuit.

Nous dévalisons le petit déjeuner : Cracotte vasa, fromage sans gout, jambon, nous ne sommes pas motivés pour les rollmops. Il fait très beau et un 13-14°C. On va grimper 🙂

On nous a déconseillé l’ascension sans guide du Snæfellsjökull pour différentes raisons. En plan B sur les conseils d’un gars du coin, nous partons faire une randonnée sur un massif doré. Le départ est très mal indiqué au début d’une route de terre (F54) en partant vers l’Est.

Nous rencontrons et grimpons avec un islandais sympathique qui nous aide à repérer le sentier qui disparait de temps à autre. L’ascension, raide mais sans escalade, est agréable sous le soleil. Au sommet, nous avons une belle vue (dégagée) sur la presqu’ile de Stykkishólmur, les sommets du centre de la péninsule et sur les paysages plus à l’Est. En contrebas, un immense champ de lave.

Nous continuons en 4×4 sur la piste/route F54. Cette route qui longe des fjords est vraiment magnifique. Il y a plusieurs arrêts avec des points de vue. Un 4×4 ayant fait une sortie de route est garé sur la portière dans un champ côté mer (Il aurait fait quelques tonneaux). Un peu plus loin nous voyons des dizaines de micro iles (Brokey) et une eau bleue. L’Islande sous le soleil n’a pas fini de nous émerveiller.

Par la suite nous passerons par la vallée de Reykhold et ferons un arrêt aux installations géothermiques de Deildartunguhver où des tomates sont produites. Puis une courte ballade aux chutes de Hraunfossar. Le site est très beau avec le soleil à l’Ouest. Je regrette mon trépied oublié à Paris.

En quittant le parking à la gauche, nous partons pour la fameuse piste de Kaldidalur (F550) en direction de Thingvellir. La Gopro est sur le toit. Nous allons nous éloigner de la civilisation et nous rapprocher des montagnes.

Le soleil nous accompagne et rend les décors somptueux. La route grimpe un col puis descend dans un paysage très minéral entouré de montagne partiellement couverte de neige.

La piste est simple mais je ne la ferai pas avec un véhicule traditionnel. L’arrivée dans la vallée de Thingvellir est très agréable. Le retour sur une piste asphalté fait du bien (surtout aux passagers). Nous remarquons que la poussière rentre dans la voiture par la porte arrière droite…

Le site de Thingvellir est très chouette. Il y a surement moins de visiteur en début ou fin de journée. Les installations touristiques sont importantes. Nous continuons en speed vers Selfoss car la limite de check’in de notre hébergement est à 22h.

Le contour du lac est très beau. Les paysages sont très différents de ceux que nous avons vu dans la péninsule de Snaefellsness.

On mange notre premier hotdog dans une station service en regardant un des matchs de la coupe d’Europe avec des islandais 🙂