Visite de Nuwara Eliya

J9 : 26 Février 2017

Nous partons d’Ella par le premier train 6h45. Ça pique. Nous n’avons pas réservé car il ne restait que de la première classe pour 1000rs. Notre billet jusqu’à Nuwara Eliya coûte 120rs soit moins de 1€…

Les horaires des trains sont disponibles sur le site : http://www.railway.gov.lk/ mais je vous conseille de vérifier au guichet car d’autres voyageurs et nous avons eu quelques surprises.

En arrivant sur le quai, de nombreux voyageurs attendent le train. Nous craignons de faire le trajet debout. Finalement nous trouverons des places très facilement. Les places côté droit permettent de mieux profiter du paysage.

C’est à partir de Bandarawela que des voyageurs montent en grand nombre. Nous remarquons que des gens se sont fait réserver des places au moyen de sac à dos ou de parapluie.

Nous cédons une de nos 2 places à une dame. Je fais des rencontres sur la plateforme tout en regardant le paysage. Les collines de théiers s’enchaînent. C’est de toute beauté même avec un temps couvert 🙂

La température se rafraîchit nettement à l’approche de Nurawa Eliya. Ma rencontre grelotte et m’explique que c’est la ville là plus froide du Sri Lanka. Il doit faire entre 15 et 18° associé à une légère bruine.

Nous essayons de laisser nos gros sacs à la gare de Nanu Oya comme nous l’avions fait à Galle mais ce n’est pas possible. Fatigué des rabatteurs, taxis etc nous sautons dans un bus blindé qui nous emmène au centre de Nurawa Eliya assez rapidement.

L’hippodrome sur la droite en rentrant dans la ville est assez original. Des chevaux broutent anarchiquement la pelouse. Un terrain de foot avec des buts usés par le temps se trouve au milieu. Des gens pique-niquent. La ville est un héritage conservé du colonialisme. Mais la gare routière ressemble à toute les autres gares routières que nous traverserons : C’est le chaos mais tout le monde semble suivre la bonne direction en suivant loi du plus gros.

Direction un restaurant car nous n’avons pas pris de petit déjeuner excepté 3 mini bananes dans le train. Le rice & curry de 10h30 est trop épicé. Le restaurant peine à nous servir un thé ! Nous laissons nos affaires au fond du restaurant et partons à la découverte de la ville.

Le Grand Hotel
Le Hill Club

Le marché au fruit nous a semblé trop petit et pas très bon marché. Le marché sous la galerie mérite le coup d’œil, ainsi que la promenade devant le Grand Hôtel et le Hill Club.

Marché sous la galerie (à proximité de la gare routière)

Après quelques heures sur place, nous repartons à Nanu Oya pour continuer ce long trajet qui doit nous mener au pied d’Adam’s Peak !

2 réponses sur “Visite de Nuwara Eliya”

  1. Merci pour tes ces récits .Super sympath de prendre le temps d’écrire cela.
    Nous partons(mon mari et moi) dans 2 semaines et donc votre expérience nous semble très intéressante , et sommes preneurs d’informations.

    mille MERCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *