Les chutes du Niagara depuis Toronto

Jour 10 et 11 à Toronto et Niagara

Lieu : Niagara

Date : Vendredi 3 et 4 mai 2013

Transcription enrichie et adaptée :

Nous sommes à Niagara, au sud de Toronto, en face de nous, il s’agit du fer à cheval des chutes canadiennes (52m).

La chute canadienne

A côté les chutes américaines (21m).

La chute américaine

Les chutes du Niagara, à cette période, c’est agréable car il n’y a pas trop de monde. Nous avons pris le bateau qui s’approche près de chutes.

Attention la douche

C’est cher mais c’est rigolo et impressionnant. Il y a de quoi ruiner des périphériques électroniques. Prévoyez une GoPro ou consort si vous tenez à votre matériel.

Peu avant la douche

C’est la dernière vidéo de ce séjour car je quitte le Canada demain depuis Toronto.

La skyline de Toronto

Quelques boutiques du Kensington market

L’animal du jour :

Brontos ^^

Niagara est une ville “parc d’attraction” dans laquelle se trouve une rue bordée de boutique et animation en tout genre. Nous avons vu King Kong aussi.

Je vous donne rdv pour de prochaines aventures et en attendant je vous laisse méditer sur ces mots trouvés dans le Royal Ontario Museum :

“Pendant que nous avançons, nous devons examiner le passé et nous rappeler que la simplicité et la beauté servent toujours. Le passé nous indique l’avenir. Il nous rappelle que c’est nous qui appartenons à la terre et non la terre qui nous appartient” Mathew Nuqingaq (conseiller pour la galerie) 2005

Parc Jarry à Montréal

Jour 9 à Montréal

Lieu : Parc Jarry

Date : Jeudi 2 mai 2013

Transcription enrichie et adaptée :

Nous sommes de retour à Montréal après ces quelques jours dans l’Est du Québec au bord du St Laurent. Nous nous trouvons dans un des nombreux parcs de Montréal, le parc Jarry, qui est proche du marché Jean Talon. C’est dans ce marché que nous avons pris le stock de sirop d’érable qui, sur des pancakes, nous rappellera ce beau voyage.

MapleSyrup

Le sirop d’érable

La différence avec les premières vidéos de ce séjour est surprenante : tout est en fleur, tout très vert. En l’espace de 10 jours, le climat a glissé de l’hiver à une fin de printemps voire d’été (puisque nous avons eu 30° à Charlevoix). Maintenant, toutes les fontaines sont remplies et actives. Le Mont Royal doit offrir un panorama bien différent.

La suite, c’est Toronto dans quelques heures. La fenêtre météo favorable va s’arrêter car nous allons prendre de la pluie les prochains jours et la température va baisser de 15° pour atteindre 10°.

Étape suivante : Jour 10 et 11 : Les chutes du Niagara depuis Toronto

De la route des montagnes à l’ile aux Coudres

Jour 8 à Charlevoix

Lieu : Sur l’Ile aux Coudres

Date : Mercredi 1er mai 2013

Transcription enrichie et adaptée :

L’ile aux Coudres se trouve en face de Charlevoix. L’ile offre un panorama agréable sur la cote de Charlevoix.

Ile aux Coudres

Ce matin, nous avons quitté les charmants hôtes du gite pousse pioche. Cette immersion chez des québécois “de souche” (depuis plusieurs générations) nous aura permis d’aborder le sujet de la vie l’hiver, la vie dans le nord du Québec ou encore de l’intégration des amérindiens du Canada.

Un super tanker déjà croisé sur ce blog et l’impressionnante descente qui mène au traversier

Nous avons pris la route qui longe le fleuve jusqu’à arriver au traversier peu après les éboulements. Le traversier est gratuit avec une voiture. Le passage est à heure fixe selon les saisons.

Du coté sud-est de l’ile, nous avons une belle vue sur l’autre rive du St Laurent. On devine les rivages de la Gaspésie dans le lointain.

En face de nous, les éboulements, l’épicentre de la chute de l’astéroïde qui a formé la région/cratère de Charlevoix provocant ce climat et ce relief.

Des sommets de Charlevoix

Le tour de l’ile aux Coudres fait 20 km. Il n’y a malheureusement aucun aménagement pour le faire en vélo. Nous avions comme espoir de voir des bélugas. Seul un est visible à la pointe nord 😉

Avant de repartir, ne pas manquer de déguster le cidre local au Verger Pedneault. Un cidre fabriqué sur l’ile qui n’a rien à voir avec celui que nous trouvons en France. Il me fait plus penser à une liqueur. Les conditions de fabrication de La Grande Glace sont assez étonnantes puisque les pommes sont laissées sur l’arbre jusqu’à ce qu’elle gèle.

Suite du programme, nous quittons Charlevoix direction Toronto, 8h de voiture.

La baie St Paul

L’animal du jour :

Le béluga ^^

Étape suivante : Parc Jarry à Montréal

Randonnée au parc des Hautes Gorges – Les riverains

Jour 7 à Charlevoix

Lieu : Au belvédère du chemin des riverains

Date : Mardi 30 avril 2013

Transcription enrichie et adaptée :

Nous avons passé la nuit dans le gite Pousse-Pioche à Notre-Dame-des-Monts. Ce matin, direction le parc national des Hautes Gorges pour faire une randonnée. L’office de tourisme nous a prévenu que le parc était fermé et inaccessible mais nos hôtes nous ont dit que ce n’était pas le cas. Depuis la barrière de l’entrée du parc, 500m de marche sur la route permet de rejoindre le point de départ des premières randonnées.

En conséquence, nous avons choisi de faire la ballade des riverains. Pour accéder au départ des autres ballades, il faut remonter toutes la route dans le parc. Certaines démarrent au barrage ou à coté comme la randonnées “L’Acropole-des-Draveurs”.

Ce matin, un 28° à 9h30 nous a permis de partir sans trop de poids.

La vallée du parc national

En face de nous, il faut imaginer, il y a quelques millions d’années, la présence de montagne de hauteur himalayenne.

La cascade

Sur la gauche, nous apercevons une petite cascade assez chouette (4 paliers et assez haute (environ 160m de mémoire).

Lors de la balade, nous avons croisé des écureuils, des traces d’élan et un porc-épic !

Le petit ruisseau ^^

En bas, nous distinguons la rivière Malbaie qui va jusqu’à la ville de la Malbaie. Je m’attendais à un ruisseau assez léger traversable à pied mais là, c’est très profond et il y a beaucoup de courant.

Petit hic sur l’accès hors saison, la traversée du barrage était fermée et nous avons dû rebrousser chemin.

Pour demain, on va surement faire une escale sur l’ile aux Coudres et aux Eboulements.

L’animal du jour :

Le porc-épic

Le porc-épic que j’ai pris pour un petit ours lorsque nous nous sommes retrouvés nez à nez à 2 m de proximité. L’animal a fui tranquillement et je me suis tenu à l’écart ne sachant pas s’il était en mesure de me projeter ou non ses pics.

Étape suivante : De la route des montagnes à l’ile aux Coudres

Randonnée au parc des Grands Jardins – Mont du lac des cygnes

Jour 6 à Charlevoix

Lieu : Au sommet du mont du lac des cygnes

Date : Lundi 29 avril 2013

Transcription enrichie et adaptée :

Après avoir passé la nuit à Québec et avoir visité la ville, nous avons pris la route 138 en direction de Charlevoix. La route qui longe le St Laurent est une voie rapide avec de temps en temps des feux de signalisation. Prudence 😉

Les maisons de Charlevoix

Après une pause dans l’office de tourisme de la Baie St Paul, nous nous sommes dirigés vers le parc national des Grands Jardins au nord de Saint-Urbain et nous avons décidé de faire une des randonnées les plus fameuses : mont du lac des cygnes.

Le lac gelé des cygnes

Cette randonnée offre un super panorama sur toute la région de Charlevoix. Cette région est issue d’événements géologiques particuliers dont la chute d’un astéroïde (cf doc wikipedia). La région est donc encerclée de montagne atteignant 900m. Il est possible d’y rencontrer des caribous.

Vue sur Charlevoix

Au fond, on devine le St Laurent avec la ville de la Baie St Paul.

Attention aux trous dans la neige (surtout à la fin de l’hiver)

“L’ascension” se fait très bien. Il faut de bonnes chaussures pour la neige à la fin de l’hiver. C’est assez boisé normalement jusqu’à un lac à mi-chemin avec des tables pour pique-niquer.

Après cette belle randonnée, nous avons pris la très belle route 138 qui passe dans les terres pour rejoindre le gite pousse pioche du coté de Notre Dame Des Monts.

L’animal du jour :

Élan ou Orignal vu en quittant le parc des grands jardins (impossible de les prendre en photo). Notre hôte du gite nous dira qu’il est fréquent d’en voir ici et qu’il est même possible de voir des Rennes/Caribous sur les sommets les plus hauts du cratère de Charlevoix.

Étape suivante : Randonnée au parc des Hautes Gorges – Les riverains

Le chateau de Frontenac de nuit

Jour 5 à Québec

Lieu : Au bord du château de Frontenac

Date : Dimanche 28 avril 2013

Transcription enrichie et adaptée :

Nous avons quitté la Mauricie ce matin en laissant nos charmants hôtes. Le gite est tenu par un couple Greco bulgare très sympathique. Ces derniers nous auront permis de faire une vraie plongée dans la vie des immigrés qui ont réussi au Canada en nous racontant leur arrivée au Québec une dizaine d’année auparavant.

Nous avons repris la voiture pour rejoindre la ville de Québec.

Belle décapotable rouge

Garé dans la ville basse, il nous a fallu grimper quelques marches pour atteindre la ville haute, la partie plus touristique.

Château de Frontenac et le St Laurent

Le château de Frontenac est très sympa. Construit en 1893, il est aujourd’hui un hôtel de luxe. Une manière de pérenniser ce patrimoine.

Château de Frontenac et la ballade qui le borde

En bas des remparts, on trouve la vieille ville. La ville d’origine lorsque les colons français sont arrivés (explorateur). C’est très (trop) touristique.

La ville basse

Maintenant, c’est ballade nocturne afin de faire quelques photos. Le mieux serait de prendre le traversier pour aller sur l’autre rive du St Laurent de manière à faire de belles photos de la ville haute. L’éclairage est soigné.

Le château de nuit

Étape suivante : Randonnée au parc des Grands Jardins – Mont du lac des cygnes