Kings Canyon et le pigeon spinifex

 Jour 7 à Kings Canyon

Lieu : Jardin du Paradis

Date : Dimanche 8 septembre 2012

Transcription enrichie et adaptée :

Après Kata Tjuta, nous avons pris le bus pour rejoindre un camping 300 km plus au nord. Comme je vous le disais dans le précédent article, nous avons croisé une caravane de dromadaire (pas des chameaux).

Après avoir grillé quelques marshmallow, nous avons passé une nouvelle nuit en swag la tête dans la voie lactée. Le lendemain, réveil avant le lever du soleil direction Kings Canyon.

Lever de soleil sur les bumpy rocks

Au milieu de la ballade se trouve le Garden of Eden, Jardin du paradis. Il est possible de se baigner dans le petit “lac”.

Le jardin du paradis

Avant d’arriver au jardin du paradis, la ballade commence par une grimpette que vous ne regretterez pas (nommée la montée des infarctus). La randonnée continue ensuite entre différents volumes (bumpy rocks) assez étonnants en gré.

Bumpy rocks

Et tout d’un coup, on arrive à flan de ce canyon très vert composé d’eucalyptus, de palmiers et d’autres arbres/plantes endémiques. C’est vraiment très joli.

Si vous avez de la chance, vous verrez un pigeon à houppette (pigeon spinifex) ou d’autres oiseaux endémiques.

Pigeon spinifex

Celui-ci se baladait partout et mangeait tout ce qu’il trouvait sans jamais voler. J’ai failli l’attraper 🙂

La suite de la ballade nous emmènera au sommet du canyon qui semble vraiment coupé au laser.

Une autre étrangeté trouvée.

Conseil : Faites vos réserves avant de venir ici car il n’y a rien.

Suite, 450 km pour revenir jusqu’à Alice Springs.

Panneau à proximité d’Alice Springs

Rencontres du jour :

– Daniel, la vingtaine, maçon. Après quelques années d’expérience acquises en France, il a décidé de partir en Australie pour faire du woofing. Ses rencontres l’ont poussé à parcourir l’Australie (Tanzanie, Queensland et Centre Rouge) et à pratiquer son métier.

Étape suivante : L’art aborigène à Alice Springs