Tag Archives: Gite

Randonnée au parc des Hautes Gorges – Les riverains

Jour 7 à Charlevoix

Lieu : Au belvédère du chemin des riverains

Date : Mardi 30 avril 2013

Transcription enrichie et adaptée :

Nous avons passé la nuit dans le gite Pousse-Pioche à Notre-Dame-des-Monts. Ce matin, direction le parc national des Hautes Gorges pour faire une randonnée. L’office de tourisme nous a prévenu que le parc était fermé et inaccessible mais nos hôtes nous ont dit que ce n’était pas le cas. Depuis la barrière de l’entrée du parc, 500m de marche sur la route permet de rejoindre le point de départ des premières randonnées.

En conséquence, nous avons choisi de faire la ballade des riverains. Pour accéder au départ des autres ballades, il faut remonter toutes la route dans le parc. Certaines démarrent au barrage ou à coté comme la randonnées “L’Acropole-des-Draveurs”.

Ce matin, un 28° à 9h30 nous a permis de partir sans trop de poids.

La vallée du parc national

En face de nous, il faut imaginer, il y a quelques millions d’années, la présence de montagne de hauteur himalayenne.

La cascade

Sur la gauche, nous apercevons une petite cascade assez chouette (4 paliers et assez haute (environ 160m de mémoire).

Lors de la balade, nous avons croisé des écureuils, des traces d’élan et un porc-épic !

Le petit ruisseau ^^

En bas, nous distinguons la rivière Malbaie qui va jusqu’à la ville de la Malbaie. Je m’attendais à un ruisseau assez léger traversable à pied mais là, c’est très profond et il y a beaucoup de courant.

Petit hic sur l’accès hors saison, la traversée du barrage était fermée et nous avons dû rebrousser chemin.

Pour demain, on va surement faire une escale sur l’ile aux Coudres et aux Eboulements.

L’animal du jour :

Le porc-épic

Le porc-épic que j’ai pris pour un petit ours lorsque nous nous sommes retrouvés nez à nez à 2 m de proximité. L’animal a fui tranquillement et je me suis tenu à l’écart ne sachant pas s’il était en mesure de me projeter ou non ses pics.

Étape suivante : De la route des montagnes à l’ile aux Coudres

Randonnée au parc des Grands Jardins – Mont du lac des cygnes

Jour 6 à Charlevoix

Lieu : Au sommet du mont du lac des cygnes

Date : Lundi 29 avril 2013

Transcription enrichie et adaptée :

Après avoir passé la nuit à Québec et avoir visité la ville, nous avons pris la route 138 en direction de Charlevoix. La route qui longe le St Laurent est une voie rapide avec de temps en temps des feux de signalisation. Prudence 😉

Les maisons de Charlevoix

Après une pause dans l’office de tourisme de la Baie St Paul, nous nous sommes dirigés vers le parc national des Grands Jardins au nord de Saint-Urbain et nous avons décidé de faire une des randonnées les plus fameuses : mont du lac des cygnes.

Le lac gelé des cygnes

Cette randonnée offre un super panorama sur toute la région de Charlevoix. Cette région est issue d’événements géologiques particuliers dont la chute d’un astéroïde (cf doc wikipedia). La région est donc encerclée de montagne atteignant 900m. Il est possible d’y rencontrer des caribous.

Vue sur Charlevoix

Au fond, on devine le St Laurent avec la ville de la Baie St Paul.

Attention aux trous dans la neige (surtout à la fin de l’hiver)

“L’ascension” se fait très bien. Il faut de bonnes chaussures pour la neige à la fin de l’hiver. C’est assez boisé normalement jusqu’à un lac à mi-chemin avec des tables pour pique-niquer.

Après cette belle randonnée, nous avons pris la très belle route 138 qui passe dans les terres pour rejoindre le gite pousse pioche du coté de Notre Dame Des Monts.

L’animal du jour :

Élan ou Orignal vu en quittant le parc des grands jardins (impossible de les prendre en photo). Notre hôte du gite nous dira qu’il est fréquent d’en voir ici et qu’il est même possible de voir des Rennes/Caribous sur les sommets les plus hauts du cratère de Charlevoix.

Étape suivante : Randonnée au parc des Hautes Gorges – Les riverains

Ballade des lacs en Mauricie

Jour 3 et 4 en Mauricie

Lieu : Au bord du lac Pimbina

Date : Vendredi 3 et samedi 4 Mai 2013

Transcription enrichie et adaptée :

Suite à notre périple à New York, nous avons fait une journée de récupération à Montréal. L’occasion de profiter des différents parcs qu’offre Montréal. En fin d’après-midi, nous sommes partis en voiture pour rejoindre la ville de Saint Jean des Piles. Au dessus se trouve le parc national de la Mauricie.

La rivière qui longe Saint Jean des Piles (dégelé)

La soirée au gite avec nos hôtes a été assez surprenante/loufoque. En effet, nous avons pu participer/assister à un certaki et d’autres réjouissances grecques ou orthodoxes grâce à nos hôtes d’origine bulgare. Ça a été l’occasion de discuter avec eux des questions d’intégration au Canada.

Ce matin, nous sommes partis nous balader dans le parc national. Le site pour obtenir les bonnes informations sur le parc. La randonnée évoluait entre une végétation jeune et des lacs récemment dégelés.

Lac aux chevaux

Jeune végétation

Lac Benoit

Nous avons déjeuné au bord du lac Pimbina sous un beau soleil, une belle chaleur et peu de randonneurs.

La ballade peut aussi se faire en raquette ou en canoé

Notons le contraste avec New York quelques jours auparavant !

D’un point de vue général, ce n’est pas la meilleure période pour profiter des couleurs des feuillages d’autant plus que la ballade offre de super panorama sur les collines. Avec les érables à l’automne, ça doit être superbe 🙂

L’animal du jour :

Le renard du parking (à ne pas nourrir/toucher)

Étape suivante : Le château de Frontenac de nuit