Randonnée à Thorsmork

J14 : Randonnée à Thorsmork

Venir à Thorsmork compte tenu de notre itinéraire peut paraitre un choix étrange. En réalité, nous sommes venus car nous n’avons pas pu annuler cet hébergement lorsque le plan A de notre voyage est tombé à l’eau. Le plan A consistait à faire les 5 jours de randonnées du Landmannalaugar la deuxième semaine.

Le bus quitte Seljalandsfoss vers 10h40. Nous y avons laissé la voiture. La piste fait 30 km dans une vallée très large qui a certainement été créé par une débâcle glacière. Nous passons quelques gués avec des voitures vides à proximité. Le bus fait un arrêt de 5 min au pied de Eyafjalajokull et une des langues glacières. C’est bouché.

Le dernier gué avant notre hébergement, Volcano Huts, est vraiment balaise. La cabane/hutte contient l’essentiel pour 5 personnes, petite cuisine, peu d’espace, nous y resterons assez peu. Nous partons sur un point de vue accessible via une montée courte et assez belle. Les nuages se lèvent, le paysage se dévoile avec les couleurs.

Ce point de vue nous permet d’appréhender un peu mieux les 2 vallées qui se rejoignent. Côté sud, nous distinguons les 2 volcans et leur glaciers. Côté nord, nous imaginons le Landmannalaugar et le sentier qui se perd dans les sommets.

Nous descendons jusqu’au refuge orange, en bas à gauche sur la photo.

Il y a beaucoup de gens. Bien que le lieu soit isolé, de nombreuses personnes viennent pour la journée en bus. La randonnée continue derrière le refuge en montant sur une crête avec plein de fleurs.

Le ciel devient menaçant. Nous rentrons à notre cabane et profitons du bains chaud et du sauna.

Les chevaux sortent du champ pour la soirée. Leur course est vraiment caractéristique.

Heinabergslón, Hofn, Hvannagil canyon, Berufjordur

J8 : Heinabergslón, Hofn, Hvannagil canyon, Berufjordur

Nous avons adapté notre itinéraire depuis que l’ouverture de la route pour le Landmannalaugar a été repoussée (sans date déterminée). Notre itinéraire prévoyait de retourner sur Reykjavik puis de faire la randonnée complète sur 4 jours. Notre nouvel itinéraire consiste à faire le tour de l’ile. Nous avons sans difficulté pu étendre la durée de location de notre véhicule et ce matin nous partons vers l’Est. Bien qu’avec plus de route, nous allons utiliser les longues journées du mois de juin pour faire des randonnées (au dépend de notre sommeil).

Nous repassons devant les plusieurs langues du glacier Vatnokjul. Nous nous arrêtons à Jokusarlon pour quelques nouvelles photos. Les icebergs sont dans le passage entre mer et le lac presque sous le pont.

3 phoques pèchent discrètement.

Nous continuons jusqu’à Heinabergslón pour faire une courte randonnée. La piste de 8km qui mène au site est bien praticable. Nous arrivons sur la moraine face à un glacier, son lac et ces icebergs.

Carte de rando disponible sur http://www.vatnajokulsthjodgardur.is/

Des kayaks parcourent le lac. Il s’agit d’un tour Kayak + marche sur glacier (avec crampons…).

La petite randonnée se fait en 1h30-2H (6km). Il s’agit d’une boucle qui mène à une jolie cascade. Le chemin continue plus loin jusqu’à la langue glacière suivante.

Des étrangetés volcaniques

Nous continuons en direction de Hofn en longeant ces superbes massifs.

Oh” des élans !

Après un sandwich langoustine délicieux pris dans une gargote sur le port à Hofn, nous sommes partis pour Hvannagil canyon dans le but de faire une nouvelle randonnée.

Nous n’avions pas la carte lorsque nous avons démarré la randonnée. Depuis la route principale, nous avons pris une piste sur la gauche longeant des habitations jusqu’à ce que nous soyons bloqué. Et nous avons démarré ci-dessous dans un lit de rivière.

       

Hvannagil est une gorge absolument superbe. Un mélange de couleurs, de textures, de roches avec une vue superbe sur des montagnes au loin. Une très belle surprise comme l’Islande en regorge 🙂

 

Après cette randonnée, nous avons rejoint sous un ciel gris le fjord de Berufjordur et nous passerons la nuit dans l’agréable hostel Berunes.

Randonnée pas loin du Laki

J6 : Randonnée pas loin du Laki

Aujourd’hui, il fait beau. C’est donc de nouveaux paysages qui s’offrent à nous. Nous partons vers l’Ouest en direction de la route F206 qui mène au Lakagigar (Laki). Quelques kilomètres après Klaustur (en direction de l’Ouest), la bifurcation indique bien Lakagigar, 49 km.

Nous laissons sur notre gauche un site touristique (que nous ferons au retour). C’est parti pour 45 km de piste sérieuse. Ca monte, ça descend, le paysage change au fur et à mesure que nous progressons.

Jardin champ de lave

Au abord du premier gué, nous croisons 3 motards entrain de bricoler une des motos. L’un d’entre eux est tombé en traversant le gué et de l’eau est rentré dans le pot d’échappement. Il faut démonter le moteur de la moto…

Le gué semble gentil (court et peu profond) pour notre jeep v6 mais il inquiète Mme Prudence assise derrière. Prié de faire demi-tour, nous traversons quand même. Une vague recouvre le 4×4. C’est cool 🙂

3 km plus loin, un immense gué s’étend devant nous. Cette fois ci, nous laissons le véhicule et traversons pied nu.

L’eau est fraiche.

Nous allons voir les chutes de Fagrifoss. La majorité des véhicules font demi-tour au niveau du gué. Nous sommes plutôt tranquille à la chute.

La piste est fermée. La bouche du Laki est à 25-30 km. Il nous manque des vélos ou des chevaux 🙂

Nous marchons sur plusieurs kilomètres sur la piste fermée en espérant rencontrer de Rangers susceptibles de nous emmener.

Nous trouverons un coin agréable sous le soleil pour pique-niquer. Les paysages sont superbes et nous sommes seuls.

En descendant, nous nous arrêtons aux sites de Grafarkirkja. Il s’agit d’un canyon creusé dans une roche particulière. On découvre du haut en bas des falaises aiguisées.

Le site offre plusieurs points de vue et si vous n’êtes pas réticents à vous mouiller les pieds (ou plus), vous pouvez même remonter dans le cours d’eau.

Nous terminerons la journée avec la petite randonnée d’1h autour de Klaustur.

Nous avons commencé par le carrelage d’orgue basaltique au nord de la ville. Un parking peu après le rond-point. Le sentier grimpe sur la falaise au-dessus du village.

La vue est sympa et le sentier est agréable. Nous croiserons quelques oiseaux.

En rentrant à notre hébergement, nous apprenons que finalement le Landmannalaugar ne sera pas ouvert pour notre deuxième semaine de séjour. Il y a une vraie incertitude sur la date d’ouverture malgré que les sites trex.is et fi.is nous aient annoncé une ouverture pour le lundi de notre deuxième semaine (soit le 20 juin). Nous passerons la soirée à essayer de trouver des informations sur les raisons de ce report. Un plan B qui consisterait à faire le tour de d’ile prend forme. Nous annulons nos hébergements réservés. Nous réfléchissons aux options de transport. Nous espérons obtenir des informations le lendemain en office de tourisme.