Longer la plage Marino Baleinas

Résumé :

J7 21 mars : Trajet le long de la côte Pacifique jusqu’à Uvita et le parc Marino Baleinas

J8 – 22 mars : Pause plage et trajet jusqu’à Puerto Jimenez

En détail :

Sur la route entre Corozalito et Uvita :

Nous avons laissé les reliefs de la péninsule de Nicoya pour une cote avec de longues plages. Après les crocodiles de Tarcoles, Jaco et ses immeubles, nous nous sommes arrêtés sur une superbe plage.

plage

L’odeur d’huile de palme qui a accompagné la suite de notre trajet nous a déplu (et motivé à ne plus consommer ce produit). Des champs entiers bordent la route sur des kilomètres (entourant d’ailleurs le parc Manuel Antonio). Ça ne s’arrête que pour laisser place à des champs de bananier un peu plus au sud.

L’hébergement : Flutterby house

Bon accueil et bon conseil dans cette auberge de jeunesse internationale toutes commodités (casier, cuisine et wifi). L’esprit est écolo détendu. Le bar sert des supers smoothies avec des parfums pas communs. Nous avons passé une agréable nuit dans les arbres à l’air sous la moustiquaire.

A proximité se trouve la plage du parc Marino Baleinas. Après une certaine heure, il est possible d’aller sur la plage sans payer, en journée un garde vous demande de payer (un peu cher de mémoire).

La plage :

A marée haute, les vagues atteignent la jungle. La ballade face au soleil est très agréable.

sunset

plage2

A marée basse, vous pouvez longer la plage et atteindre la “queue de baleine”. Petite déception, cette queue n’est pas un banc de sable qui se créé au grès des marées mais un récif qui émerge. La vue vers la jungle est assez sympa.

baleinas2

Nous n’avons pas vu de poissons en PMT malgré les conseils de l’auberge et des guides papiers.

baleinas  baleinas3

Nous n’avons pas trouvé les sentiers de ballade. Une mangrove borde la plage et on peut trouver quelques panneaux alertant d’éventuels crocodiles.

Pas d’animaux 🙁

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *