Kata Tjuta et les kangourous sauvages

Jour 6 à Kata Tjuta, Uluru

Lieu : Sur la fin de la randonnée à Kata Tjuta

Date : samedi 8 septembre 2012

Transcription enrichie et adaptée :

Kata tjuta, c’est un truc [une formation rocheuse originale] pas loin d’Ayers Rock et c’est super chouette.

Levée de soleil sur Kata Tjuta

Ça me semble même plus étonnant qu’Uluru car il y a des espèces de gorge qui permettent de contourner les différents éléments du massif. C’est vraiment superbe, le site est magnifique et la ballade est beaucoup plus belle que le tour d’Uluru que nous avons fait hier. [Cette dernière offre de beau point de vue sur Uluru mais la rando est sans plus].

Le chemin de rando

En prime, nous avons eu la chance de croiser quelques kangourous sauvages ! Vraiment génial.

La journée précédente s’est terminée avec ma premiere nuit en swag. Un combo entre une housse protectrice, un tapis de sol et un sac de couchage. Le tout sur le sable avec la tete vers les étoiles, le regard plongé dans la voie lactée, sublime. En septembre, il fait frais donc prévoyez de bonnes afffaires (polaire).

Autre que les kangourous, j’ai trouvé les piaf de pixar, ils sont assez funs.

En tout cas le site est chouette. N’hesitez pas à venir ici même si vous n’avez qu’un jour. La ballade est vraiment superbe.

Kata Tjuta depuis le point de vue

Le reste de la journée, nous reprendrons le bus pour de nombreux kilometres afin de rejoindre Kings Canyon (enfin un camping à proximité). Sur la Luritja road, nous aurons une belle surprise pendant un arret ramassage de bois.

Dromadaires (revenu à l’etat) sauvages

Rencontres du jour :

– Une famille anglo-saxonne cherchant les dingos dans la pampa proche de Kings Canyon. Nous verrons une caravane de 50 dromadaires avec leur jumelle.

Étape suivante : Kings Canyon puis retour à Alice Springs

Découvrir les origines d’Alice Springs

Nuit 3 et Jour 4 : De Katherine à Alice Springs

Lieu : Alice Springs Telegraph Station

Date : Jeudi 6 septembre 2012

Transcription enrichie et adaptée :

Bonjour,

Jour 3 ou 4 enfin extension du jour 3 puisque j’ai passé la nuit dans le bus entre Katherine et Alice Springs. Et ce fut une sacré expérience, nous étions 7 dont une bonne partie aborigène. J’ai pu discuter avec 2 d’entre eux. Le premier faisait le trajet pour aller à son travail à 500 km de chez lui. Il reste 3 semaines sur place puis il rentre à Darwin pour une semaine de vacances. Ça m’a assez étonné [j’imagine assez peu des gens faire sa en France].

A Mataranka

J’ai aussi discuté avec un vieux aborigène qui m’a emmené voir un kangourou à Aileron. [Ce dernier a d’ailleurs essayé de me pisser dessus mais c’était mon premier kangourou vivant d’Australie (en captivité) donc j’étais super content]

Aileron et sa statue [je n’ai vu aucune habitation dans cet endroit ^^ Juste un routier]

Faut savoir que le bus s’arrête un peu partout [hameaux, container pour déposer des trucs…] et s’est l’occasion de faire pas mal de rencontre. On a d’ailleurs ramasser un mec sur le bord de la route au milieu du désert avec sa couverture sur l’épaule et l’arcade défoncée.

Le paysage vu du bus sur la première partie du trajet

Une fois à Alice Springs, j’ai fait du ravitaillement et je suis parti faire une randonnée à pied de 4h jusqu’à l’ancienne station de télégraphe. [Le chemin longe la Todd River qui traverse Alice Springs] La chemin n’offre pas beaucoup d’ombre, il faut prévoir de l’eau.

La Todd River qui traverse Alice Springs est a sec 95% de l’année

Arrivée sur place, il y a un parc ombragé avec de l’herbe, des tables, de l’eau et des bbq ! Ainsi que des piafs dont celui à mèche qui a l’air assez fun. Ils ne sont pas très craintifs. [note : il est assez ludique de les regarder car ils passent leur temps à se fritter]

Le galah

Alice Springs a l’air bien chouette, plus sympa, plus calme que Darwin. J’ai croisé plus d’aborigènes d’Australie et dans des états plus présentables. Ils semblent plus intégrés.

Exercice de brasse fictive dans la rivière seche

La suite, retour au backpacker suivi d’un peu d’intendance avant le tour de demain.

Rencontres de bus :

– Un jeune aborigène d’Australie qui fait le trajet de Darwin à somewhereinthebush pour bosser 3 semaines chaque mois.

– Un vieux aborigène d’Australie que je ne comprendrais pas mais qui me fera “visiter” Aileron.

– Isabelle qui après plusieurs mois en Nouvelle Zélande prend quelques semaines pour découvrir le territoire nord de l’Australie.

Rencontres du jour :

– Karine et Charles qui tiennent le blog pacificexplorer sur leur tour du monde.

Étape suivante : Uluru

Accès : Départ EMEU Tour tôt et arrivée sur l’heure de midi à Uluru, 480 km plus au sud-ouest.