Carte postale – Backpackeuse/backpacker

L’Australie, c’est plein de descendant d’australien colon et d’australien aborigène. Il y à aussi les backpackers. Ces derniers viennent de partout dans le monde pour voyager en profitant du cash facile. En effet, le moindre taff est rémunéré 1000 dollars la semaine ce qui peut permettre de s’enrichir rapidement ou de voyager sereinement. Le backpacker est ce qui se rapproche plus du nomadisme moderne. Un van ou un break à plusieurs et en avant l’aventure.

BreakHomeIMG_0865

Byron Bay avec des backpackeuses

Jour 15 à Byron Bay

Lieu : Le lieu le plus à l’Est de l’Australie

Date : Lundi 17 septembre 2012

Transcription enrichie et adaptée :

Après avoir galeré à Hervey pour choper le bus dont le terminal n’est pas dans le centre mais plutôt 45 min a pied de mon auberge. Bien sur pas de taxi ou de transport public à des prix raisonnables [t’as qu’à avoir un pickup comme tout le monde]. J’ai reussi à aller jusqu’à Byron Bay, New South Wales [On quitte le Queensland].

Le BBQ public !

Byron Bay est un lieu celèbre (mythique) pour le surf. Lorsque je suis sorti du bus et que j’ai retrouvé Gaelle et Lucile, nous sommes allés à Woolworth pour choper de quoi faire un barbecue avant de digérer sur la plage en regardant les surfeurs.

2 surfeurs

Ensuite, comme le temps s’est rafraichi et que nous n’étions pas très chauds pour taquiner les vagues, nous avons décidé de faire une ballade cotière qui nous a permis de voir des baleines.

Pourquoi les baleines sont visibles ? Parce qu’on est à l’endroit le plus à l’Est de l’Australie. Pour continuer, on va finir la rando et aller se mettre au chaud car ca caille contrairement à ce qu’on pourrait penser.

Le plan, c’est de prendre un prochain bus direction Sydney avec en perspective la fin de ce séjour australien qui se termine de manière plutôt sympa avec les baleines, mes 2 backpackeuses et des pizzas.

Transformation lit 2 places

Je voudrais dans la video qu’une baleine saute derriere en pivotant tout sa chouette mais ca fait 20 minutes qu’on attend. On se les gele et non, elles vont pas revenir.

Rencontre du jour :

– Gaelle (que je connaissais déjà) et Lucile, backpackeuse sur la cote Est Australienne. Elle m’ont fait beaucoup réfléchir sur le nomadisme moderne avec leur break qui leur servait de maison. J’en suis toujours bluffé.

Étape suivante : Sydney pour 2 jours et demi